La filiale capital-risque du groupe Safran et la société d’investissement cotée à Londres HydrogenOne Capital Growth (HGEN) ont annoncé la signature d’un investissement conjoint dans la société britannique Cranfield Aerospace Solutions Ltd (CAeS) dans le cadre d’un tour de table de plus de 10 millions de  livres sterling.  

Cette prise de participation minoritaire d’un montant de 7 millions de livres sterling pour HGEN et de 3,5  millions de livres sterling pour Safran Corporate Ventures. L’entrée au capital offre aux deux sociétés un siège au conseil d’administration de CAeS, l’un leader sur le marché de la modification d’appareils existants et de l’intégration de nouvelles technologies pour l’aéronautique.

DERNIEREMINUTE

Implantée en Angleterre, entre Londres et Birmingham, l’entreprise a notamment développé le projet Fresson, un concept de propulsion électrique basé sur l’aéronef bimoteur britannique BN-2 Islanders. Un projet susceptible d’offrir une seconde vie aux plus de 700 exemplaires de Britten-Norman Islander en service et d’ouvrir rapidement la voie aux vols commerciaux à propulsion hydrogène-électrique. 

Dans un premier  temps, CAeS se concentrera sur la certification CAA (Civil Aviation Authority) de l’avion de transport  Britten-Norman Islander utilisant une solution de propulsion par pile à combustible hydrogène. 

Parallèlement à son investissement, Safran travaillera en partenariat avec CAeS au développement  d’une technologie de propulsion électrique alimentée par pile à combustible hydrogène pour l’aviation, a indiqué le groupe.

« Cet investissement et ce partenariat technologique confirment la stratégie de Safran vers l’aviation  décarbonée et contribuent à faire de Safran un acteur compétitif dans le développement des piles à  combustible pour les avions », s’est félicitée Ghislaine Doukhan, Présidente de Safran Power Units.  

Le démonstrateur du Britten-Norman Islander propulsé par une pile à combustible à hydrogène doit faire ses premiers essais en vol courant 2023. L’aéronef devrait disposer d’une autonomie d’une heure de vol avec une réserve de 45 minutes, pour une distance franchissable de 200 à 250 kilomètres (jusqu’à 135 NM). Cranfield Aerospace vise désormais la certification de son Britten-Norman Islander de neuf places au premier trimestre 2025.

Separateur fin article

///  Airbus et CFM lancent un programme de démonstration hydrogène

/// Hydrogène : le projet Zéphyr d’Avions Mauboussin lauréat du plan de relance

visuel : `Safran

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *